La tulipe : d'où vient-elle et comment l'entretenir ?

Histoire de la tulipe

La tulipe a pour nous une symbolique forte : objet de la première bulle spéculative en Hollande entre 1634 et 1637, durant laquelle les bulbes de tulipes s’échangeaient à un prix pouvant atteindre 10 fois le salaire annuel d’un artisan de l’époque, elle a été la première à incarner les dérives des systèmes boursiers. Pourquoi cette flambée des prix ? La tulipe la plus prisée était une tulipe flammée, présentant une décoloration en rayures particulièrement appréciées des collectionneurs. Cette flamme était en fait causée par un potyvirus qui rendait la multiplication des bulbes particulièrement difficile, causant l’extinction de la fleur au bout d’une saison. Difficile de ne pas faire un parallèle avec le marché actuel de la tulipe occupé par les variétés hybrides F1, sauf que c’est cette fois-ci l’homme et pas un virus qui est à l’origine de l’infécondité de la fleur. 

ORIGINE BOTANIQUE, HISTOIRE & GÉOGRAPHIE

La tulipe botanique est originaire des steppes centre-asiatiques. Elle fut d’abord acclimatée dans les jardins des sultans ottomans (son nom provient d’ailleurs du mot turc tülbend, plante turban) au 14ème siècle de notre ère. En 1573, le botaniste Charles de l’Ecluse se procura les premiers bulbes, dont la légende dit qu’ils furent volés dans le jardin du sultan Selim II. 

On distingue les tulipes botaniques des obtentions, variétés issues de croisements et de sélections. Les tulipes botaniques, courtes et rustiques, ont l’avantage de refleurir d’une année sur l’autre. Au jardin, elles peuvent être recouvertes au printemps par de petites annuelles, comme le pourpier, l’alysse odorante ou la ficoïde. Les obtentions nous offrent des sujets d’une variété extraordinaire : tulipes doubles ou perroquet, tulipes à fleur de lys (aux pétales pointus), dont notre variété favorite, la tulipe Ballerina, tulipe orange au parfum d’orange fraîchement pressée. 

Comment mettre les tulipes en valeur ?

La tulipe se prête aux extrêmes : elle est sublime seule, ou en bouquet de plusieurs tiges de la même variétés, libres et sans feuillage. A l’opposé, elle se prête également très bien à de grandes compositions à la flamande évoquant les tableaux de Brueghel père et fils. Vous pouvez alors la mêler à d’autres bulbes d’hiver, comme anémones et renoncules, à des hellébores et aux premiers narcisses. 

Comment entretenir ses tulipes en vase ?

Comme tous les bulbes, les tulipes demandent un faible volume d’eau (2 à 3 cm). Recoupez les tiges sans les biseauter, et changez l’eau du vase tous les 2 jours pour une tenue optimale. Si leur tête tombe, vous pouvez leur donner un coup de fouet en les serrant bien droites dans un papier journal humide, quelques heures bien à plat dans le bac à légumes du réfrigérateur, ou à l’extérieur s’il fait froid.

La tulipe est principalement issue de bulbes hybridés. Le sujet vous intéresse ? Lisez notre article "L'épineux sujet de l'hybridation des bulbes" ici !

 

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

OPTIMISER VOTRE NAVIGATION

Notre site est optimisé pour Google Chrome et Firefox, l'utilisation d'Internet Explorer ou d'une ancienne version de votre navigateur ne vous permettra pas de sélectionner un créneau de livraison ! 

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique