Aux origines

Aux origines de Désirée, il y a d'abord des passionnées de filières : Audrey et Mathilde, les fondatrices, se sont rencontrées en 2010 dans les achats de fromages AOC. Passionnée de fleurs depuis son enfance, Mathilde convainc Audrey de sillonner la filière horticole. 
 
Le marché est déroutant : malgré l'existence d'une belle filière de production en France, notamment dans le Var et en Île-de-France, 85 % des fleurs vendues en France sont importées, et ne viennent pas seulement de Hollande mais aussi d'autres continents : Equateur, Colombie, ou encore Kenya ou Ethiopie.
 

Un café fleuriste local et de saison

Après avoir travaillé comme fleuriste dans plusieurs boutiques et parcouru la France à la rencontre des producteurs horticoles, Audrey et Mathilde créent Désirée en 2017, avec pour objectif de travailler exclusivement la fleur française. Le premier café-fleuriste Désirée ouvre en novembre 2017 à la Folie Méricourt, dans le 11ème arrondissement de Paris. 

 

Le projet

Désirée, c'est d'abord l'envie de comprendre la filière horticole française, et de rapprocher les producteurs des fleuristes. 

Parce que les fleurs coupées nous paraissent naturelles et fragiles, on peine à les imaginer dans un contexte d’agriculture mondialisée, impliquant traitements chimiques et transports réfrigérés.
C’est pourtant le cas pour la grande majorité de celles vendues en France : seulement 15 % des fleurs coupées sont produites dans l’Hexagone ; le reste provient non seulement de Hollande, mais aussi du Kenya, d’Éthiopie, d’Équateur, de Colombie… Aux Pays-Bas, les fleurs sont produites dans des serres chauffées et éclairées jour et nuit. Cela rend leur bilan carbone bien plus lourd que celui des roses kenyanes produites en plein champ et pourtant transportées par avion pour rejoindre le marché de gros hollandais d’Alsmeer, où la production en provenance du monde entier est dispatchée dans toute l’Europe. La culture des fleurs en plein air n’est pas bénigne pour autant : l’utilisation massive de pesticides, par du personnel pas toujours bien protégé, a des impacts sociaux et environnementaux lourds. La production industrielle des fleurs coupées est particulièrement gourmande en pesticides : selon l’Office hollandais des statistiques, on utilise 6,9 kg de pesticides par hectare de maïs contre 86 kg par hectare pour des roses et presque 100 kg pour un hectare de bulbes de lys. Produites de manière industrielle, les fleurs coupées représentent une menace pour les personnes qui les manipulent quotidiennement, ouvriers horticoles, bien sûr, mais aussi fleuristes.

Chez Désirée, nous avons décidé de travailler à 100% avec des producteurs tracés et visités en France ou à proximité immédiate, en contrôlant le respect de normes environnementales et sociales recensées dans notre cahier des charges. Les producteurs horticoles français sont en danger : nous en avions 4000 dans les années 80, il en reste 350 aujourd'hui.

Pour préserver ces savoir-faire, il est urgent de s'engager dans le soutien des producteurs et le respect de la saisonnalité des fleurs. 

L'équipe

Désirée est née de la rencontre en 2010 d'Audrey et Mathilde, devenues depuis inséparables.
L'équipe de fleuristes Désirée
 
Désirée, c'est ensuite une équipe soudée, qui a grandi au fil du temps. Nos apprenties devenues grandes, Estelle et Bérénice, Johanna, Pascale et Idrissa en cuisine, et ceux et celles qui nous aident au quotidien : Laura, Suzanne, Alice, et tant d'autres !
 
Equipe de fleuristes Désirée
Photo Aldo Paredes

Notre engagement sociétal

Désirée, c'est aussi un projet engagé pour des relations plus justes et plus transparentes avec les producteurs, pour une logistique plus logique, pour le bien-être de ses salariés et pour une consommation plus douce et raisonnable. Désirée a reçu en décembre 2019 l’agrément « Entreprise solidaire d’utilité sociale » (ESUS), et s'engage à partager ses bonnes pratiques et listes de partenaires pour redynamiser ensemble la filière horticole française. 

NOS PRODUCTEURS

Nos producteurs sont localisés en Ile-de-France (77, 91, 94 et Paris intra-muros), et dans le Var. 
De mai à octobre, nous nous fournissons quasi exclusivement en Ile de France et à 5% dans le Var. De novembre à avril, nous travaillons avec des producteurs du Var pour les fleurs d'hiver (renoncules, anémones, anthémis, premiers narcisses). 
Julie et Valentin Brossard, Producteurs à Olainville (91)
Audrey et Ludovic Morel, producteurs à La Crau (83)
Jean-Claude Chevalier, Producteur à Villejuif (94)
Didier Fossourier, Producteur à Bruyères-le-Châtel (91)
Nadège et Bruno Mangini, producteurs à Olainville (91)
Désirée est membre du Collectif de la Fleur française. Créé en 2017, ce Collectif regroupe des fleuristes engagés pour la filière horticole française et des producteurs français.
 
Fermer (esc)

OPTIMISER VOTRE NAVIGATION

Notre site est optimisé pour Google Chrome et Firefox, l'utilisation d'Internet Explorer ou d'une ancienne version de votre navigateur ne vous permettra pas de sélectionner un créneau de livraison ! 

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique