A la découverte de la filière fleurs méditerranéenne : la production de bulbes

En janvier 2022, les fondatrices de Désirée Audrey et Mathilde ont décidé de vous raconter quelques-uns de leurs voyages à la rencontre des productrices et producteurs. 

La deuxième étape de notre voyage dans le Sud nous amène entre San Remo et Vintimiglia, à la frontière italienne. Au programme : visiter un obtenteur de bulbes, un producteur et entre les deux manger un bon plat de pâtes. 

A Camporosso, nous avons rendez-vous chez Biancheri, obtenteur de bulbes d'anémones, renoncules et pavots. La chance nous a amené dans la région la semaine des portes-ouvertes de l'entreprise, au moment où les serres de démonstration sont les plus belles. 

Biancheri obtenteur de renoncules anémones visite producteurs fleurs

D'où viennent les fleurs cultivées par nos producteurs ? 

Comme pour les fruits et légumes, les graines et bulbes de fleurs sont souvent brevetées et ne peuvent être réutilisés d'une année sur l'autre. Les obtenteurs comme Biancheri travaillent sur de nouvelles variétés sur lesquelles ils ont un droit de propriété : nos producteurs sont donc dépendants des obtenteurs, qui peuvent décider d'arrêter une variété ou de faire évoluer les prix de manière importante. Biancheri est un des obtenteurs les plus connus pour les bulbes d'anémones et renoncules, et de nombreux producteurs français s'approvisionnement chez eux. La société a été créée par le père de l'actuel dirigeant Alberto Biancheri. Il cultivait des anémones dont les bulbes avaient été ramenés par ses parents des montagnes de l'arrière-pays de Grasse, échangés contre des pétales de roses de San Remo utilisés pour la parfumerie.

Renoncule Biancheri production locale

Cette production de fleurs s'est peu à peu transformée en entreprise d'hybridation : aujourd'hui, Biancheri est l'un des producteurs de bulbes les plus réputés en Europe et expédie ses produits partout dans le monde. 

Nous découvrons la serre d'exposition : toutes les variétés vendues actuellement par Biancheri sont cultivées et montrées au plus fort de leur fleuraison. Une serre de rêve, fleurie comme on n'en voit jamais, des couleurs extraordinaires et des tailles hors du commun, presque surnaturelles. Les renoncules trouvées chez les fleuristes n'atteignent jamais ces tailles : elles sont cueillies plus fermées pour gagner en durée de vie chez nos clients, et les nutriments apportés par l'eau seule sont insuffisant pour développer les pétales autant que si le bulbe était resté en terre (et sans doute un peu engraissé ici pour l'exposition...). 

renoncule moderna biancheri production fleurs locales

Vient ensuite la serre de recherche et développement, où des variété sont hybridées et améliorées pour étudier la possibilité de les commercialiser : sont-elles suffisamment productives, résistantes aux maladies, la hauteur de tige est-elle suffisante ? La variété "Moderna", présentée ici, ne sera peut-être pas retenue en raison de sa tige trop fragile pour supporter le transport, et ce serait un drame pour nous qui l'attendons de pied ferme.  

Les variétés retenues sont déposées, et sont l'exclusivité de l'obtenteur. Les producteurs qui les achètent n'ont théoriquement pas le droit de les replanter l'année suivante et doivent racheter de nouveaux bulbes. 

La dépendance des producteurs aux obtenteurs 

Le premier facteur de dépendance est la privatisation du vivant. Parce que les variétés sont couvertes par un droit de propriété intellectuelle, il est interdit de sortir les bulbes de terre après la récolte, de les diviser et de les remettre en terre l'année suivante. En pratique, certains producteurs le font tout de même, au risque d'être identifiés et black-listés par l'obtenteur... 

La demande en bulbe augmente fortement, les anémones et renoncules étant des produits en vogue et facilement exportables. Pour être bien servis, mieux vaut être un client fidèle et de longue date de Biancheri, obtenteur réputé et donc très sollicité... Une fois que l'on a réussi à passer commande, le problème de l'adéquation entre la commande et les bulbes reçus est souvent évoqué: les producteurs commandent du rouge et reçoivent du jaune, ou bien un lot est mélangé alors qu'il devait être monochrome... Et difficile de se plaindre quand froisser son obtenteur risque de dégrader la qualité de la livraison de la saison suivante. 

Loin de nous l'idée pourtant de se passer de ces acteurs : le travail de l'obtenteur est clé. Il nécessite un vrai savoir-faire pour l'hybridation, et impose d'avoir les reins solides quand il faut attendre 4 ou 5 ans pour développer une variété. Il est cependant important d'être bien conscient que les producteurs sont largement dépendants de leurs obtenteurs, et qu'un problème de production chez l'un de ces acteurs pourrait menacer une saison entière. 

Dans cette région sinistrée, non loin d'une forêt de serres en verre magnifiques mais décaties voire abandonnées, les bureaux flambant neufs et les serres suréquipées de Biancheri détonnent. Le virage de l'hybridation a manifestement été pris au bon moment par Alberto Biancheri... 

Dans un prochain épisode, nous vous emmenons découvrir les serres accrochées aux collines de Vintimiglia et un modèle de micro-productions agrégées pour être regroupées en gros lots expédiés ensuite en France. 

 

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

OPTIMISER VOTRE NAVIGATION

Notre site est optimisé pour Google Chrome et Firefox, l'utilisation d'Internet Explorer ou d'une ancienne version de votre navigateur ne vous permettra pas de sélectionner un créneau de livraison ! 

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique